• Table ronde au MEDEF

    Lors des journées de l’université d’été du MEDEF, l’UIT accueillait ses membres autour de plusieurs rencontres dont une table ronde qui a dévoilé la situation actuelle de l’industrie du textile en France. On compte aujourd’hui 570 entreprises qui emploient 63 290 personnes, ces entreprises dégagent 12,5 milliards d’€ de CA dont 7,7 milliards sont des exportations.

    La partie du textile technique pris la place de leader du domaine, car elle représente à elle seule 370 entreprises qui emploient 24 423 personnes et dégagent 5,5 milliards d’€ dont 35,3% à l’export. La France est à égalité avec son voisin l’Allemagne, chez tous les deux, la partie du textile technique représente 40% de leur activité globale du textile toutes activités comprises. 

    L’avenir du textile français dépend donc de son pôle R&D très pointu qui tourne la France vers de nouvelles technologies et de ce fait des marchés porteurs comme l’aéronautique.

    L’UIT a commandé à L’IFM une étude, présentant ce futur avec comme objectif l’année 2030, le document montre que l’augmentation de la démographie dans les années à venir, nous devrions êtres plus de 9 milliards en 2030, est un vecteur de perspectives positives pour notre industrie textile, car le textile « intelligeant » prend de plus de part de marchés car on trouve, tous les jours de nouvelles applications, la plus cocasse étant peut-être les slips antifuites pour personnes âgées.

    Cette table ronde a permis en effet de constater l’optimisme et le sérieux de ses acteurs, en commençant par la prestigieuse maison Hermès qui tisse de la soie ! Son représentant Patrick Bonnefond a rappelé que cette matière était à l’origine de la première mondialisation, car utilisée sur tous les continents depuis des siècles. La sellerie Hermès a été inaugurée en 1837, cent ans plus tard, il présentait leurs premiers carrés et premières cravates.

    Aujourd'hui, la maison Hermès compte quelque 60 000 références dont 2/3 sont renouvelées tous les 6 mois…. Hermès sort pour l’ouverture de sa nouvelle boutique de Beverly Hills, un ballon de basket vendu 12 900 US dollars. Le ballon serait déjà vendu et d’autres commendes seraient tombées… dans son nouveau magasin navire-amiral américain, inauguré en 1997 et dont la superficie a été portée à 960 m². Le plus grand reste de loin celui du Faubourg Saint Honoré avec ses 1 800 m².


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :