• Séjour dans l’insolite, Alain Dominique Perrin, ex grand patron du luxe (Cartier groupe Valmont)  originaire de Nantes et passionné des vins du Cahors, a ouvert un camping pour donner des sensations aux bourgeois en mal de dépaysement.

    Le choix de la localisation sur l’Ile de Noirmoutier de sa nouvelle folie, « Les Moulins » à la Guérinère, est situé à quelques pas de sa maison de vacances et du moulin d’Agnès Varda.    

    Comment concilier camping, esthétisme et fantaisie ? En remplaçant les traditionnels mobil home par des tentes-tipis grand luxe. Leurs noms : « Courtoisies » ou « Bungalow Lodge » avec un look de safari africain, le confort en plus.

    Son plaisir dans ce projet, partager ses plaisirs de pêcheur de palourdes, et des anecdotes du coin ! De sa jeunesse passée au bord de la mer, mais surtout de préserver cette partie du littoral de l’implantation sans cohérence de véhicules plus moches les uns que les autres. Vive la nature avec un grand A, car tout le mobilier a été réalisé en bois, pour retrouver un esprit écologique.


    votre commentaire
  • Simplicité et harmonie de couleurs sont les maîtres mots de cet éditeur danois.

    Redonner envie aux prescripteurs et aux architectes d’utiliser à nouveau du textile d’ameublement dans leurs projets. Comment faire ? Redonner une nouvelle vie aux matériaux utilisés qui en plus de décorer, apportent une valeur ajoutée, qu’elles soient grâce aux tissus non feu M1, aux atouts acoustiques très performants ou en adéquation avec les éclairages nouvelles technologies, qui régulent nos habitats et zones de travail. les photos qui ccompagnent cet article vous montre le système d'accrochage des tissus dans des cadres d'aluminium et d'y ajouter au dos ub capteur de bruits ......
    Voir taille réelle

    Voir taille réelle

    Voir taille réelle

    Voir taille réelle

    Voir taille réelle

    La société Kwadrat disposait depuis plusieurs années d’un showroom et d’un bureau à Saint Germain de Près, qui s’ajoutait aux capitales suivantes : Amsterdam, Anvers, Cologne, Copenhague, Dubaï, Francfort, Hambourg, Helsinki, Londres, Milan, New York et Oslo.

    Mais le prescripteur français, ne travaille pas comme dans les autres pays, finalement, il ne se déplace que très peu dans les showrooms, ce qui a conduit la direction de la marque à innover au niveau marketing en installant leur collection chez le numéro 1 parisien du design « Silvera », qui vient d’ouvrir son 8ème points de vente ce mois ci ! Silvera sera un des points phare du prochain Designer’s Day qui se déroulera du 9 au 17 juin 2010.


    votre commentaire
  • Le marché du luxe devrait progresser de 4% l'année prochaine à 169 milliards d'euros grâce aux pays émergents, comme l’Inde, la Chine, la Russie ou le Mexique selon une étude publiée par le cabinet d'analyse Precepta.
    C’est dans ces pays ou les nouveaux riches se multiplient, "le boom économique se poursuit", avec un besoin de se sécuriser avec l’investissement dans des produits de marques connues. Le retour de l’euro proche du dollar va permettre de reprendre pied à ’export.

    Investir dans les pays émergents "suppose d'en avoir encore les moyens", entre autre pour faire sa marque dans chaque zone visée.

    Les consommateurs cherchent "le juste prix", tandis que la progression du chômage fragilise les classes moyennes supérieure et supérieure, menaçant les marques "de luxe abordable".

    A contrario, toujours dans les pays matures, l"hyper-luxe présente "un potentiel de croissance", car "le nombre de riches ne cesse de s'accroître" et "les riches sont de plus en plus riches".

    A moyen terme, les marques de luxe doivent "inventer les codes d'un luxe écologique et socialement responsable" car "elles sont loin d'être irréprochables" et "le risque d'image est terriblement élevé".

    Il faut qu'elles s'approprient internet "à la fois comme vecteur de communication et d'image et comme canal de vente", dans la mesure où "5 à 10% des ventes de luxe se feront sur la Toile d'ici à 2015".


    votre commentaire
  • Les manufactures d’interrupteurs artisanaux ne sont pas légion, mais ils sont tous dirigés et composés de grands passionnés !

    Commençons par le plus connu des professionnels français, c’est la marque Meljac, dont le nom vient d’un village dont on retrouve les premières traces avec les guerres de Gaules et les cadeaux de Jules César à ses soldats méritants. www.meljac.net

    André Bousquet, son créateur, parle dans une vidéo de son village qui tombe dans l’oubli et qu’il aime tout autant que ses créations. www.meljac.fr

    Pour arriver à cette qualité, l’artisanat est nécessaire, autrement impossible d’atteindre la finition de ces plaques plus belles les unes que les autres avec des boutons va-et-vient, « gouttes d’eau » ou boutons poussoirs tout en rondeur.

    Cette année Meljac a soufflé ses 15 bougies ; Sa collection F115 créée en 1995, plaque rectangulaire équipée d’un interrupteur va-et-vient ou d’un bouton poussoir, a largement dépassé les 120 000 unités vendues. Aujourd’hui, le client a même le choix entre vis apparentes ou non apparentes.

    On ne compte plus le nombre de projets équipés avec du Meljac (hôtels, palaces, yachts, magasins huppés, musées, châteaux, LVMH, la liste est trop longue …)

    Comme en orfèvrerie, l’équipe Meljac, réalise chaque pièce séparément, sur commande.

    La dernière collection complète l’offre avec des finitions exceptionnelles comme l’agate, l’ardoise, le bois fossilisé, le cuir, l’ébène, le jade, le jaspe, le lapis-Lazuli, la malachite, la peau de python ….  Et la créativité ne s’arrête pas la ! André Bousquet et son bureau étudient toutes demandes de finition originale pour des projets spéciaux.

    De nombreuses finitions techniques complètent l’offre pour répondre à toutes les utilisations de commandes électriques dans une maison (stores, thermostat, connexions tv ou hifi).

    Attention, comme pour l’achat d’un produit de grande marque, il vous faudra attendre 5 semaines pour réceptionner vos interrupteurs ou prises de courant, car la majorité des produits sont fabriqués uniquement sur commande.

    Meljac3 rue de la Procession 75015 Paris - Tel : 01 40 61 08 43  - Courriel : paris@meljac.fr


    votre commentaire
  • Le futur doit être différent : nouveau, créatif et visionnaire. Les LED à hautes performances modernes sont  de loin supérieures aux sources lumineuses conventionnelles du point de vue de l’efficacité lumineuse et de la longévité.

    La technologie LED a de nombreux critères avantageux comme la puissance lumineuse, une longue durée de vie, des tailles compactes. Ces éléments constituent les nouvelles orientations en matière d’éclairage du futur. C’est pourquoi la mise en œuvre de la technologie des LED constitue une contribution active à la réduction de la consommation d’énergie, des frais d’électricité et des émissions de CO2.

     

    Waldmann va ajouter à sa gamme un lampadaire à éclairage direct par LED et indirect par fluo haut rendement qui donnera aux architectes et aux bureaux d’études de nouvelles options  d’éclairage pour les espaces et lieux de travail grâce à la technologie innovante des LED. Ce lampadaire fait partie de la génération HYBRID : des optiques pour les LED spéciales développées par Waldmann transmettent la lumière directe et des tubes fluo T5 haut rendement la lumière indirecte. Ce système garantie une lumière sans éblouissement.

     

    Waldmann proposera également un lampadaire équipé à 100% de la technologie LED. C’est la première fois que ce type d’éclairage sera utilisé à la fois pour le poste de travail et la pièce en elle-même.  Ce concept était encore totalement impensable il n’y a pas si longtemps. En effet, des LED de hautes puissances produisent une lumière indirecte harmonieuse pour l’espace de travail et une lumière directe individuellement réglable pour la surface de travail. Des optiques spécialement développées pour ce lampadaire offrent un haut confort visuel anti-éblouissant.


    1 commentaire