• Le marché du luxe devrait progresser de 4% l'année prochaine à 169 milliards d'euros grâce aux pays émergents, comme l’Inde, la Chine, la Russie ou le Mexique selon une étude publiée par le cabinet d'analyse Precepta.
    C’est dans ces pays ou les nouveaux riches se multiplient, "le boom économique se poursuit", avec un besoin de se sécuriser avec l’investissement dans des produits de marques connues. Le retour de l’euro proche du dollar va permettre de reprendre pied à ’export.

    Investir dans les pays émergents "suppose d'en avoir encore les moyens", entre autre pour faire sa marque dans chaque zone visée.

    Les consommateurs cherchent "le juste prix", tandis que la progression du chômage fragilise les classes moyennes supérieure et supérieure, menaçant les marques "de luxe abordable".

    A contrario, toujours dans les pays matures, l"hyper-luxe présente "un potentiel de croissance", car "le nombre de riches ne cesse de s'accroître" et "les riches sont de plus en plus riches".

    A moyen terme, les marques de luxe doivent "inventer les codes d'un luxe écologique et socialement responsable" car "elles sont loin d'être irréprochables" et "le risque d'image est terriblement élevé".

    Il faut qu'elles s'approprient internet "à la fois comme vecteur de communication et d'image et comme canal de vente", dans la mesure où "5 à 10% des ventes de luxe se feront sur la Toile d'ici à 2015".


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique